La compétence O

Depuis quelques années, de nouveaux concepts apparaissent au sein des entreprises, liant l’efficience au développement personnel. Que l’on parle de « personnalité managériale », de « design humain » ou d’« intelligence émotionnelle », il apparaît que toutes ces conceptions aient un dénominateur commun, appelé ici : la compétence o.

 

Avez-vous déjà réfléchi à la légitimité de la promotion d’un collègue, en vertu de son niveau global de compétences ?  A l’inverse, vous êtes-vous déjà demandé pourquoi un collègue compétent n’était plus promut ?  Avez-vous déjà cherché à comprendre pourquoi tel candidat obtient un poste en dépit d’un autre plus compétent sur papier? Enfin, savez-vous pourquoi certaines personnes transmettent facilement de la cohésion, de la prestance, ou encore de l’enthousiasme? Il se pourrait bien que la compétence o y soit pour quelque chose.

La compétence o est la résultante de la connaissance de soi et de ses mises à jour, ainsi que de la conscientisation que l’infini des possibles réside en sa propre identité.

Basiquement se connaître soi-même c’est observer et comprendre sa personne dans son environnement et intrinsèquement. Développer la compétence o c’est accepter un plus ; le doute, qui remet en question la perception de son potentiel. Puisque que le moment présent n’est plus le passé, la compétence o suggère que l’on puisse être une nouvelle personne à chaque seconde. En soit, elle contre la plupart des étiquettes identitaires telles que : je suis quelqu’un qui perd patience dans les files d’attente. Développer la compétence o c’est être capable de devenir une nouvelle identité à chaque seconde, et dans cet exemple précis c’est choisir de devenir patient. Elle est un éternel lâcher-prise identitaire qui se confronte souvent à l’égo, et dont la capacité de remise en question, et d’adaptation est très forte.

Fervente du « je sais que je ne sais rien » la compétence o challenge plus précisément ses pensées et sentiments en admettant que tout fluctue à chaque instant. La vérité d’hier n’est plus tout à fait celle d’aujourd’hui, ce qui nécessite de se repositionner pour mieux la comprendre.  La compétence o admet les fluctuations ce qui lui permet de s’ouvrir vers la tolérance et l’empêche de créer de l’attente.

En choisissant d’avancer au travers d’éternels lâchers-prises, elle fait briller ses partisans de liberté et inspire la confiance. Le message que ces derniers transmettent, perçu implicitement par leur environnement, est qu’ils sont en mesure d’accueillir et de créer d’infinies possibilités. Ainsi la compétence o devient la compétence qui prime sur les autres.

Comme les éléments avec lesquels elle interagit, elle fluctue, car elle représente une discipline à part entière et une rigueur de chaque instant. Développer sa constance est possible en intellectualisant et en apprenant à vivre avec des mécanismes, qui sont propres à chaque individu. Penser et agir avec du recul, se fier de manière appropriée à son intuition ou à sa raison, faire évoluer constamment la confiance en soi, sont autant d’outils qui permettent ces mécanismes. Travailler son développement personnel s’enligne avec la consolidation des outils et des mécanismes nécessaires à créer sa compétence o, et à la faire tendre vers la constance.

Enfin si vous vous demandez pourquoi j’ai nommé cette compétence « o », la lettre o étant me symbolise de l’accomplissement et la plénitude.

-

Perrine T

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.